"Vaulx 2020" : par l'image, la preuve que la municipalité ne s'intéresse par à son patrimoine du XIV° siècle.

Jeudi 5 mars 2020.

A lire ci-dessous le texte du communiqué de presse adressé cet après-midi au Progrès.

"Il m’apparaît nécessaire d’apporter quelques précisions sur les faits rapportés par monsieur GOMEZ, adjoint en charge de l'urbanisme et du patrimoine, dans votre article du Progrès du 4 mars 2020 dans votre édition web suite à notre communiqué de presse du même jour.

Trouver comme excuse pour justifier le début d’incendie qui s’est déclaré dans le château du Village le succès des actions de la police municipale laisse songeur. Une vengeance des dealers qui auraient été mis à mal alors que depuis quelques semaines le corps principal de ce monument est ponctuellement occupé et squatté est une réponse un peu légère et facile.

Concernant le nombre d’établissements et de périmètres inscrits au plan local d’urbanisme et de l’habitat pour protéger le patrimoine vaudais, je suis bien au courant puisqu’avec les conseils de quartier nous avons travaillé sur le sujet. Si la protection de notre patrimoine est maintenant prise en considération, c’est surtout du fait de l’implication d’associations très actives dans ce domaine.

Monsieur GOMEZ souligne mon vote contre la préemption de logements mais il omet d’en donner le motif. Le prix d’achat m’a paru prohibitif considérant la valeur réelle des biens. D’ailleurs de mémoire, des élus de l’exécutif ont voté contre ou se sont abstenus.

Enfin, monsieur GOMEZ est sympathique mais sa mémoire commence à défaillir. En effet, le groupe APVV était initiateur de l’étude patrimoniale et a même donné le contact de la société qui a réalisé l’étude mais en a été exclu par le fait du prince. D’ailleurs limiter l’action municipale à une énième étude comme pour le tramway c’est encore technocratiser l’action politique publique.

Au-delà de tout cela, les simples photos de l’intérieur du château (voir ci-dessous), prouvent sans qu’aucun commentaire ne soit utile, la vraie préoccupation de l’actuelle municipalité pour la préservation de son patrimoine du 14° siècle.

Agir Pour Vaulx-en-Velin s’engage à protéger le patrimoine de la ville de Vaulx-en-Velin et à agir efficacement pour réhabiliter et valoriser les lieux de mémoires de notre ville. La communication publicitaire et le gaspillage d’argent public seront, avec l’APVV, remplacés par l’action et la sauvegarde de notre patrimoine au service des vaudais."

Stéphane BERTIN.