"Vaulx 2020" : la boulette municipale de la semaine.

Mardi 25 février 2020.

Comme c'est l'usage lors des vacances scolaires, des activités sont proposées durant deux semaines par les services de la ville (en particulier le service des sports et le service jeunesse) en collaboration avec les clubs sportifs. Il s'agit d'Activ'Hiver.

Ces activités usuellement ne se déroulent pas trop en février ; c'est plutôt en décembre mais on aura tous compris, l'impact électoral de les placer à quelques jours du premier tour de scrutin. Dont acte.

Par contre le gage de leur réussite c'est la communication qui peut en être faite à travers la ville, et là, cette année, c'est plutôt ratage général. Pas d'infos ou presque. Des flyers distribués à personne. Et seuls les initiés, du quartier du centre ville, du Mas ou des quartiers Est sont au courant. Et pourtant les communicants dans l'équipe de la maire sont nombreux, mais il semble qu'actuellement ils passent beaucoup plus de temps à mettre en valeur la maire PS sortante sur les plateaux télé, qu'à informer les vaudais des activités qui leur sont proposées.                        

                                                  

Hier, date du démarrage, les choses ont pourtant pas mal débuté. Il y avait du monde car en plus le temps s'y prêtait. Plus de 20°C c'était une belle aubaine. Malheureusement, aujourd'hui il pleut.

Et durant les deux semaines d'activités, il n'y aura qu'un seul jour sans pluie: ce vendredi 28 février! Alors ne ratez pas ce jour là!

Enfin, et c'est probablement le plus ennuyeux : une activité d'escalade était prévue dans le Palais des Sports, mais elle ne peut pas se dérouler car, selon nos informations, une partie du mur en devers aurait dû être démontée car menaçant de s'arracher mais ne l'a pas été.

Le dernier contrôle technique exigé le demandait. Il semble que personne ne l'ait fait. Dommage que l'élue en charge des travaux, Muriel LECERF, passe tant de temps à faire campagne pour sa réelection, à tracter dans les boites aux lettres, à vérifier les tracts des concurrents pour y dénoncer la petite photo qui ne va pas, qu'à s'occuper de l'état des équipements sportifs dont elle a la responsabilité. Décidément jamais personne ne comprendra comment on peut dépenser des millions d'euros pour refaire l'entrée de l'Hôtel de Ville et ne même pas entretenir un pauvre mur d'escalade.

Pascal TCHUKRIEL.