La Zone à Faible Emission en concertation à la métropole.

Lundi 1° novembre 2021

Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons ce mois de vous informer sur un sujet métropolitain qui va nous impacter de façon inimaginable : la Zone à Faible Emission (ZFE), celle qui donne un intérêt aujourd’hui à la mise en place des fameuses vignettes Crit’Air 0-1-2-3-4-5 sur nos véhicules automobiles, celle qui à terme interdira l’accès de la métropole à tous les véhicules à moteur thermiques.

Aujourd’hui, la ZFE concerne Lyon, Villeurbanne, Vénissieux et Caluire, et n’impacte que les véhicules utilitaires, ou, lors des épisodes de pic de pollution, seuls les voitures Crit’Air 4-5-6. Alors pourquoi nous revenir sur ce sujet maintenant ?

Parce que la Métropole de Lyon a voté en mars 2021 une accélération du processus pour supprimer d’ici 2026 toutes les voitures Diesel. Il est proposé par la majorité métropolitaine que dès juillet 2022, dans 8 mois, tous les véhicules de plus de 23 ans (et les Diesels de plus de 20 ans) ne puissent définitivement plus circuler dans cette zone avec à l’horizon 2026, l’interdiction donc de tous moteurs diesels.

Mais de nombreuses questions restent en suspens. La zone (Lyon, Villeurbanne, Vénissieux et Caluire) pourrait être élargie ? Financièrement, comment les vaudais vont-ils pouvoir se débarrasser de leurs véhicules thermiques et les remplacer par des véhicules neufs ? Quelles aides financières vont être mises en place ? Quelles dérogations seront mises en place et avec quels échéanciers ?

Autant de questions urgentes, autant de soucis à court terme pour les vaudais. Les transports en commun ne sont pas suffisamment pertinents. Ils proposent peu de liaisons péri-urbaines et des parcs relais saturés. Beaucoup de Vaudais utilisent leur voiture ne pouvant faire autrement. Se séparer de sa voiture ou sa camionnette pour un véhicule électrique est une question lourde et impactante pour le budget des familles et la façon de l’utiliser.

Nous nous associons aux groupes d’opposition de la métropole pour demander qu’un référendum soit organisé sur ce sujet, et surtout, qu’une meilleure communication soit faite pour tous les habitants, en particulier vers les Vaudais.

Christine BERTIN.

(Chronique du Journal Municipal de la Ville de Vaulx-en-Velin du 3 novembre 2021).

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook