La grappinière Chapitre 3 : la première révolution du quartier de 2006 à nos jours

Nous initions ce jour un dossier sur la Grappinière depuis sa création à nos jours; nous le présentons dans le désordre (cela rappellera à certains une série de films dont l'opus 7 vient de sortir!).

La Grappinière a déjà bien entamé sa révolution. Initiée en 2006 par la ville dans le cadre des opérations de renouvellement urbain, le projet de transformation du quartier est co-financé par la ville, le Grand Lyon (devenu Métropole) et l’Etat à travers l’ANRU (Agence Nationale pour le Renouvellement Urbain).

Le rénovation intiale prévoyait la destruction de 128 logements (bâtiments A et B de GLH –Grand Lyon Habitat) et la reconstruction de 218 logements variés, incluant 42 logements intermédiaires en location (AFL), la reconstruction de logements sociaux (bâtiment ORA avec 52 logements sociaux de GLH), des petites maisons et un bâtiment collectif en accession à la propriété (Noaho, 19 maisons et 15 appartements) et enfin les deux dernières opérations de 60 logements en accession + 30 logements en accession abordable sur l’ilot 1.

La réhabilitation ne portait pas que sur la mixité des logements, mais sur l’amélioration de l’environnement, avec l’espace Noëlle Grégoire, la réhabilitation de l’école Wallon, de nouvelles voiries et chemins piétonniers ainsi qu’un renouveau des activités commerciales, passant par la destruction du petit centre commercial et son remplacement par des commerces au Rez de Chaussée du batiment de GLH qui vient de voir le jour.

Malgré tout, le manque d’espaces verts dans les nouvelles réalisations, le manque de places de parking nous ont amené à revoir le projet sur les deux ilots qu’il restait, en particulier sur l’ilot 1. La densité du projet initial a été divisé par 2 pour donner la place à un seul bâtiment, et un bel espace vert qui permet de se projeter dans le quartier.

Il a été proposé un principe d’architecture mêlant les espaces verts, les maisons individuelles de ville et quelques logements collectifs (voir schéma avant la discussion et après en version finale). Plusieurs promoteurs ont répondu à cette demande, proposant chacun un projet. Ce projet sera validé à la fin du premier trimestre 2016.

Avant : Après :

Les aménagements d’espaces publics devant le batiment sont du ressort de la municipalité. Ils n’ont à ce jour pas été défini. La démolition de l’ancien centre commercial devrait se faire au cours du second trimestre 2016.

Les commerces commencent à se remplir dans l’immeuble ORA. Le travail se fait en concertation avec Grand Lyon Habitat pour avoir une offre qualitative de commerces sur le quartier. Déjà le tabac presse s'est installé; vont bientôt suivre le coiffeur, et le boulanger puis deux autres boutiques pour lesquelles tout est encore en discussion.

Il reste aussi encore à définir l’aménagement restant à faire sur l’Est de l’espace Noëlle Grégoire, d’autant que la zone chantier du Grand Lyon va se réduire dès que la route sera réalisée après finition du chantier Noaho. Les couleurs des maisons restent à confirmer pour valider le rendu entre plans et réalité. Une réunion sera organisée prochainement.

Pour l’année à venir, le revêtement définitif de l’avenue Jean Moulin sera réalisé. En septembre 2016, les travaux commenceront pour refaire la voirie et les accès du C3/site propre. Le trajet du bus sera modifié pendant la durée des travaux, soit quatre mois. Le trajet provisoire n’est pas encore défini.

Pour la suite, l'interrogation reste pour le dernier ilot (le 5) situé à l'extrême Est du quartier, ainsi que la place du centre social Lévy associée aux réhabilitations en cours. Une réflexion sur une deuxième rénovation urbaine qui ouvre plus franchement sur le parc Elsa Triolet et le Village pourrait être menée à l’Est du quartier, même si pour l’instant, nous restons sur le projet tel que défini à l’origine.

Christine BERTIN

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook