Les finances : un bilan de mandat mauvais dans tous les sens du terme.

Mercredi 24 Juin 2020

Nous parlions en conseil municipal du 19 Juin dernier du bilan de mandat de Mme Geoffroy, que nous qualifions d'amateur.

L'occasion de poser les chiffres entre 2014 et 2019.

Dette inscrite au compte administratif de 2014 : 58 884 591 Euros (58,9 Millions d'euros) alors que la dette du compte administratif de 2019 est de 71 913 402€ (71,9Millions d'euros), soit une hausse de 13 Millions d'euros :une hausse de 22%.

Si on regarde le budget que cette dernière a fait voter fin Juin, les investissements que cette dernière a engagé vont amener la ville à avoir une dette en fin d'année 2020 à 76,7 Millions puis 79 Millions d'euros en 2021, autrement dit 8 Millions de plus juste cette année !

Mais le virus est passé par là et il a fallu engager des dépenses supplémentaires.

Au final, la dette prévue sur 2020 est abaissée à 76 Millions d'euros, mais la ville doit faire face à une marge réduite sur les dépenses et recettes de fonctionnement qui amènent la ville dans le seuil critique d'une capacité de désendettement à 13,5 !!! le moindre imprévu supplémentaire met la ville en faillite !

Extrait du rapport d'orientation budgétaire du 20 Mai 2020.

Mais alors? nous dit l'adjoint au finances : nous sommes plus nombreux et en conséquence, la dette par habitant est stable depuis 5 ans !

Regardons à nouveau les chiffres : en 2014, elle était de 1356,82€ par habitant ! Elle est aujourd'hui de 1470,44€ par habitant !

Autrement dit, nous sommes passés (en valeur INSEE, soit 2 ans de décalage), de 43 298 habitants à 48 906 habitants et nous avons malgré tout explosé la dette par habitant.

      

Si encore nous avions des écoles en dur et non pas en bungalow, des gymnases en nombre suffisant...

mais nous sommes malheureusement toujours à 58% de logements sociaux entre 2014 et 2020 et au final, nous avons une seule école finie et utilisée. Les autres sont et seront des bungalows. Vous rappelez vous? les fameux bungalows en face de l'hôtel de ville pour héberger les employés municipaux sur la précédente mandature.

Rien ne change, ou plutôt si, vous pouvez faire changer les choses en votant le 28 Juin !

Christine BERTIN