Bilan rapide de 2 ans d'actions autour de la santé.

Quelles ont été vos actions sur la santé pendant ces deux premières années de mandat ?

Yvan MARGUE : Les difficultés en matière de santé sont importantes sur notre ville. Au premier plan le manque de médecins et leur mauvaise répartition géographique sur le territoire est majeure. Je m’efforce, au quotidien, d’attirer de nouveaux médecins, et de faire qu’ils s’installent dans les quartiers du Village et du Sud d’où ils sont partis. Nous essayons aussi d’apporter une offre complémentaire pour certaines spécialités pour lesquelles nous ne trouvons plus de praticiens comme pour la santé mentale.

Vous venez de créer le Conseil Local de la Santé Mentale (CLSM) ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

Yvan MARGUE : Le CLSM est une plateforme permettant la concertation et la coordination des professionnels de santé́, des acteurs médico-sociaux, des usagers et leurs familles. Notre objectif, dans le cadre d’une politique du mieux vivre ensemble est de lutter contre l’exclusion sociale en travaillant surtout sur les addictions. Le financement de ce projet est assuré à 90% par l’Agence Régionale de Santé.

Dans les prochaines années quels défis vont se présenter ?

Yvan MARGUE : Nous avons devant  nous plusieurs défis importants outre la présence des médecins sur la ville. Nous devons pérenniser l’action du centre médical Goulard et il nous faut travailler au développement et à la pérennisation de la maison de garde médicale actuellement sur Décines. Il faut aussi anticiper la prochaine fermeture de la maternité du Village et travailler à sa reconversion. De beaux projets !"

La Rédaction et M Margue