L'Esplanade Tase en débat en chat et bisounours.

Samedi 20 février 2021.

Mercredi soir, une visioconférence sur le thème de l’aménagement et du fonctionnement de l’Esplanade Tase au Sud, s’est déroulée en présence d’une soixantaine de personnes dont une quinzaine d’élus ou techniciens de la Métropole et de la Ville de Vaulx-en-Velin.

Au-delà de l’exercice de la conférence à distance imposé par le Covid, ce type de réunion laisse sur sa faim du fait de l’absence de participation réelle des habitants dont les micros sont coupés par l’organisateur, ne laissant que la possibilité aux habitants connectés de réagir et de questionner via le « chat ». Drôle d’exercice donc que ces 3 élus et ces 2 techniciens seuls parlant et dissertant face à tous les autres muets ! La réunion a dès lors consisté en un satisfecit général de la part de la Métropole et de la Ville qui n’ont relevé que des réussites pour ce projet d’esplanade.

La conversation écrite, le fameux « chat » a vu, elle, transpirer un certain nombre de problème relatifs aux usages en particulier sur le bruit en soirée, sur la propreté de certaines résidences ou sur l’ouverture de la promenade au Sud sur l’avenue Bataillon Carmagnole Liberté. Aux problèmes de bruits, les autorités élues ont répondu par la fermeture prochaine de ce parc la nuit. Nous ne pouvons que nous en féliciter, même si cette réunion semblait n’être que la légitimation d’une décision de fermeture déjà prise sous couvert de concertation. Par contre aux sujets des nuisances de bruit de certains individus, la vision bisounours de certains élus qui appellent « chacun à être proactif pour communiquer avec les personnes qui font du bruit » ne peut que nous surprendre ; si telle était la solution les habitants tous de bonne volonté auraient déjà résolu le problème. Pour nous, APVV, il est du ressort des médiateurs municipaux et de la police d’intervenir de façon proactive, non aux habitants. Quant à la propreté de certaines résidences et à l’ouverture de la promenade au Sud, ces deux sujets ont donné lieu à de beaux moments de langue de bois et de circonvolutions des élus aux manettes, signifiant, au mieux, « circulez, il n’y a rien à voir », au pire, « vous n’y comprenez vraiment rien ».

Agir Pour Vaulx-en-Velin reste et restera toujours mobilisée pour défendre le quotidien des vaudais.

Christine BERTIN.