Bidonville du Mas : le Préfet doit urgemment démanteler ce site.

Mercredi 20 janvier 2021.

Mercredi 13 janvier, 5 cabanes du bidonville du Mas du Taureau à Vaulx-en-Velin ont été détruites par un incendie. En cette période très froide, les habitants de ce site, des personnes en majorité syrienne illégalement sur le territoire français, cherchant à se réchauffer, ont malheureusement déclenché ce sinistre, qui fort heureusement n’a pas fait de victime.

Agir Ensemble Pour Vaulx-en-Velin déplore cet incendie et se réjouit qu’il n’y ait pas eu de blessés grâce à la rapidité des secours et en particulier l’action des pompiers et de la police que nous remercions pour leur professionnalisme.

Malheureusement ce sinistre était prévisible, vu la précarité des conditions de vie sur ce lieu, et si chaque acteur public avait fait son travail, il aurait pu être évité.

Ce bidonville, suite à une décision de justice en date du 14 septembre 2020, est sous le coup d’un démantèlement. Depuis le 15 septembre, Monsieur le Préfet du Rhône doit ordonner l’expulsion par la force publique des plus de 200 personnes qui occupent ce terrain ; mais il n’a pas fait appliquer cette décision de justice. Une fois de plus l’application de la loi à Vaulx-en-Velin est à géométrie variable, quoi que communique Madame la maire de Vaulx-en-Velin. La réalité est aussi que ces squatteurs essaient depuis des mois de s’installer dans les bâtiments vides alentours, en particulier ceux de la Grappinière, voués à la démolition ; les anciens habitants expulsés et pour partie relogés « de force » en dehors de la ville vivent alors cette situation de squat de leurs ex-logements comme particulièrement injuste.

Au-delà de la Préfecture, la Mairie de Vaulx-en-Velin doit, elle aussi, agir. Mme GEOFFROY doit prendre elle aussi ses responsabilités. Elle doit mettre la pression pour obtenir le démantèlement de ce camp. Au lieu de cela la Maire préfère faire de la « comm » et sa « pub » dans les médias en vantant une prochaine ferme urbaine, ou un nouveau protocole de sécurité qui fait suite à beaucoup de vent sans résoudre les problèmes du quotidien des habitants (squats, rodéos, bidonvilles,…).

Agir Ensemble Pour Vaulx-en-Velin demande au préfet et à la maire qu’ils fassent respecter les décisions de justice afin de démanteler rapidement ce camp avec des mesures d’accompagnement adaptées (relogement, expulsion à la frontière, nettoyage du site) et que le site soit aménagé pour empêcher sa réoccupation, ainsi que les marchands de sommeil qui abusent de populations dans la précarité. En plus du CADA, Nous abritons déjà, pour rappel, un village d’hébergement sur notre ville et l’ancien hôtel formule 1 sert aussi de centre d’accueil. Nous n’avons pas à rougir de notre implication pour les réfugiés et nous les appuyons. Nous faisons plus que notre part, et le préfet doit l’entendre et agir en conséquence.

Christine BERTIN

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook