Un couvre feu partiel pour rétablir la loi de la République.

Jeudi 16 juillet 2020.

Depuis des mois, la sécurité et la tranquillité publique ne sont plus assurées à Vaulx-en-Velin. Les incendies de véhicules succèdent aux tirs de mortiers, les feux d’artifice succèdent aux incivilités et rodéos dans une spirale de violences effrayantes. Ainsi ces 4 derniers jours se sont près de 30 véhicules qui sont partis en fumée dans une sorte d’impunité et de routine qui semblent normales tant aux élus qu’aux forces de maintien de l’ordre. C’est d’abord aux victimes de ces évènements de vraie guérilla urbaine que tous les membres d’Agir Ensemble Pour Vaulx-en-Velin pensent. « Nous les assurons de tout notre soutien » disent-ils en cœur. « Les autorités publiques doivent les aider et ils n’ont pas à subir le laxisme des autorités ».

Christine BERTIN, Présidente du groupe des élus d’AEPVV (Agir Ensemble Pour Vaulx-en-Velin), dénonce « les incendies de véhicules comme la normalité d’une nuit à Vaulx-en-Velin. Les rodéos sont aussi devenus habituels. C’est scandaleux que les élus de la majorité en place depuis plus de 6 ans regardent sans agir ; ils n’ont pas même bougé après les tirs mortels de début juin ni après les enfants victime de rodéos ».

Pour Sacha FORCA, « le plus incroyable c’est que les mortiers ont visé la nuit dernière (entre le 14 et le 15 juillet) les façades des immeubles avec le risque de voir le feu prendre dans les appartements. Les autorités vont-elles attendre que de simples citoyens perdent la vie pour agir ? ».

Audrey WATRELOT, elle, est surtout « effarée par le bruit des tirs de pétards et de mortiers toute la nuit, jusqu’à de bonne heure le matin, de façon régulière, comme si nous étions en guerre ».

Il est urgent que les acteurs de la sécurité agissent. Nous condamnons le laxisme et le laisser-aller qui a court depuis des mois maintenant et qui chaque jour voit les choses empirer. Monsieur le Préfet, Madame la Maire, les commissaires de Police, le chef de la Police Municipale, doivent agir pour faire cesser les troubles à l’ordre public et ne pas rejeter la faute vers les autres. Ils ont le pouvoir et l’autorité pour agir. Si rien ne change, ils en seront responsables. Toutes les mesures utiles, tel un couvre-feu temporaire de 23h à 5h, doivent être prises pour restaurer la sécurité dans notre ville. Et vite. C’est la seule façon pour les vaudais de, pouvoir dormir, de vivre de nouveau en toute tranquillité, de voir leurs voitures cesser de bruler.

Christine BERTIN.

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook