Ce qui compte pour les vaudais.

Mercredi 10 juillet 2019.

L’année 2018-2019 s’achève sur Vaulx-en-Velin avec l’inauguration de l’école Beauverie puis la pose de la première pierre de la médiathèque / maison de quartier / centre social du Mas du Taureau ; deux grandes opérations de communication et d’auto-promotion que l’équipe municipale d’Hélène GEOFFROY aime tant.

Ces actions publicitaires de l’équipe PS – PRG cherchent à mettre en avant sous un angle heureux le mandat d’une équipe sortante en manque de résultats. Et surtout en manque d’espoir pour les vaudais si déçus par une équipe qui n’a pas changé la ville, qui n’a pas modifié leur quotidien, qui n’a pas résolu leurs problèmes.

Ainsi, pour le logement rien n’a trop changé. Les rénovations se font attendre. Quand elles arrivent sous le feu des projecteurs, elles ne concernent que trop peu le quotidien des habitants et elles s’accompagnent toujours par un bétonnage supplémentaire du quartier. Ce bétonnage, les vaudais vont le retrouver au Mas du Taureau ou à la Grappinière (1600 logements à venir) signe de la densification que l’équipe exécutive actuelle refuse d’avouer et qui la pousse au mensonge. Densification… densification…

En matière de propreté, là aussi la ville reste sale. Les dépôts sauvages sont toujours légion, les rues sont sales, la ville pas respectée. Et rien ne bouge.

Quant à la sécurité, l’accroissement des moyens présenté à grand renfort de communication sur papier glacé n’a eu d’égal que l’accroissement des problèmes. Trafics, insécurité routière, incivilités, rien n’a encore trouvé un semblant de solutions.

Et pourtant les budgets sont bien là. Avec un global sur les 6 ans de mandat de plus de 650 millions d’euros de dépenses publiques, la ville est, parmi les villes pauvres, une des plus riche en dépense. Mais les choix budgétaires ne sont pas judicieux et des dépenses inadaptées aux besoins prioritaires des vaudais tels, dernièrement, la création d’une nouvelle salle des mariages et du conseil municipal pour 1.400.00 euros, ou les récentes dépenses somptuaires de publicité et réception.

Au milieu de cette grisaille vaudaise, nous vous souhaitons toutefois de bonnes vacances d’été et du repos pour chacun d’entre vous et toutes vos familles.

Christine BERTIN, Marie-Emmanuelle SYRE, Stéphane BERTIN.

(texte de la chronique parue dans Vaulx Le Journal ce mercredi 10 juillet 2019).

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014

Lien Facebook