"Actu Vaulx" : épidémie du coronavirus... quand Hélène GEOFFROY ne faisait rien.

Mardi 26 mai 2020.

Il y a tout juste 3 mois, le 26 mai, 3 semaines avant le premier tour des municipales et bien avant le confinement, nous demandions à la Maire de Vaulx-en-Velin de bien vouloir prendre la mesure de la crise du coronavirus. Et nous l'écrivions (cliquez pour voir l'article ou lire ci-dessous de Tahar) en lui demandant de créer une cellule de crise.

Que fit-elle alors? RIEN. Qu'initiait-elle alors? RIEN.

Et maintenant elle se présente comme la sauveuse de la ville, celle qui a distribué des masques (avec 6 semaines de retard) aux vaudais, celle qui fera la cantine gratuite, ... Il ne faut pas avoir honte! Il ne faut vraiment pas avoir de mémoire!

Chrisitine BERTIN

Article du 26 février 2020.

"Mercredi 26 février 2020.

Le coronavirus covid-19 continuait à s'étendre, mercredi 26 février, en particulier sur le continent européen. En France, le gouvernement et l’ARS (Agence Régionale de Santé) communiquent tous les jours en rappelant qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Par contre les médias tiennent un double discours qui peut créer des angoisses chez nos concitoyens qui ne savent plus quoi faire. Aujourd’hui, tous les regards sont braqués sur le stade Groupama Stadium où doit se jouer le match Lyon Juventus de Turin pour les 1/8 ème de finale du championnat d’Europe. Les maires de Décines et Meyzieu veulent que le match soit suspendu à titre préventif. La maire de Vaulx-en-Velin ne s’est pas positionnée. L’Etat a le pouvoir de suspendre la compétition.

Le Progrès indiquait dans son numéro du 24/02/2020 « L’UEFA suit de très près la situation avec le ministère des affaires étrangères. L’OL est en attente de consignes de l’État. Nous sommes en lien étroit avec les autorités françaises, dit-on du côté du club lyonnais. Preuve que le match n’est pas certain d’avoir lieu. Une solution intermédiaire consisterait à interdire le déplacement aux supporters. »

Le problème est que des milliers de supporters sont arrivés à Lyon, des supporters en provenance de toute l’Italie. Il est prévu de les cantonner dans un espace isolé du stade. Est-ce suffisant ? L’avenir nous le dira.

Nous allons demander plus d’informations à l’ARS et au Préfet pour savoir quelles mesures ont été prévues.

Nous demanderons aussi à la maire de Vaulx-en-Velin, ce qui a été prévu en cas de pandémie.

Vaulx-en-Velin est une ville très exposée en raison de ses marchés qui attirent des visiteurs qui viennent de très loin, de ses centres commerciaux attractifs et de ses populations originaires des 4 coins du Monde qui peuvent être amenées à voyager dans des zones à risques. Nous souhaitons savoir si des mesures ont déjà été planifiées afin de ne pas être pris au dépourvu. De nombreuses questions méritent une réponse claire et honnête sur les décisions à prendre concernant :
* Les évènements sportifs et culturels ?
* Les marchés de la ville ?
* Les écoles, centres commerciaux, transports, services administratifs.

En aucun cas, il s’agit de rajouter de l’angoisse à la peur mais nous considérons que la population a grandement besoin d’être informée et préparée. De nombreuses personnes âgées de la ville ont besoin d’être rassurées sur les dispositions prises par les autorités municipales.

Qu'en est-il du Covid-19 et des responsabilités et pouvoirs du maire en matière de police sanitaire?

Il est le relais entre les administrés et les autorités publiques dans le cadre de la transmission d’informations.

Au cas où l’effet du virus touche des zones en dehors de la commune, le maire n'est pas dessaisi de ses compétences, mais il devient le relais des mesures édictées au niveau national. Etat et collectivités territoriales doivent agir ensemble, mais selon des procédures différentes en fonction de l’ampleur territoriale du risque sanitaire. Un risque épidémique limité au territoire communal justifie la seule intervention du maire.

Quels sont les pouvoirs du maire en cas de crise grave? Il est le relais des politiques nationales mises en place et il a un pouvoir de police générale qu'il peut utiliser afin de protéger les citoyens et limiter les risques de propagation des virus, épidémies et autres épizooties. Cependant, les pouvoirs et les actions de ce dernier diffèrent en cas de pandémie car s’il doit toujours intervenir pour préparer la lutte contre l’épidémie et organiser les secours, les actions sont toutefois décidées au niveau national.

Sur le fondement des articles L.2212-1 et L.2212-1 du Code général des collectivités territoriales (CGCT), le maire, lorsqu’existe un risque imminent d’épidémie, peut imposer des contraintes tant en ce qui concerne les particuliers que les services publics locaux. Le maire doit intervenir afin de garantir la santé et des habitants de la commune.

Dès lors que les circonstances le justifient, il peut légalement prendre, à titre de prévention, différentes mesures en vue d’empêcher toute propagation du coronavirus et de sauvegarder la tranquillité publique.

Les moyens d’actions de lutte contre le coronavirus, en raison de la vitesse de réaction nécessaire, sont partagés entre les préfets de département et les maires, ces derniers ayant un rôle d’information et d’édiction de mesures provisoires. En premier lieu, le préfet de département peut suppléer la carence d’un maire et, en vertu de l’article L.2215-1 du CGCT, prendre toutes mesures relatives au maintien de la salubrité publique dans tous les cas où il n’y aurait pas été pourvu par les autorités municipales. En second lieu, le Code de la santé publique prévoit l’édiction de mesures d’urgence en cas de menaces sanitaires graves; l’article L.1311-4 du Code de la santé publique dispose ainsi que, "En cas d’urgence, c’est-à-dire en cas d’épidémie ou d’un autre danger imminent pour la santé publique, le représentant de l’Etat dans le département peut ordonner l’exécution immédiate, tous droits réservés, des mesures prescrites par les règlements sanitaires prévus au présent chapitre. L’urgence doit être constatée par un arrêté du maire (ref1)."

On n'a pas fini d'en parler. Il faut en tous cas de la clarté et des actions pour rassurer.

En conclusion et afin de faire face à l’urgence de la situation, nous préconisons la mise en place d’une cellule de crise au niveau communal et nous souhaitons être tenus informés de manière transparente sur le fonctionnement de la cellule de crise et les mesures prises.

Tahar HOUHOU."

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook