"Actu Vaulx" : notre avis lors du Débat d'Orientation Budgétaire hier au conseil municipal.

Mercredi 29 janvier 2020.

Lors du conseil municipal d'hier soir 28 janvier je me suis exprimé sur le débat d'orientation budgétaire. Retrouvez ci-dessous le texte de cette intervention.

"Le Débat d’Orientation Budgétaire communément appelé DOB est donc ce jour en débat dans notre instance représentative. Et cela pour la dernière fois du mandat.

Je vous propose de revenir rapidement sur votre document en 4 points :

D’un point de vue financier :

* La dette passe de 60 ME en 2015 à 79 ME en 2021 soit +30%. Les caisses sont vides.

* Pour les impôts, votre engagement n’est pas tenu. Je rappelle M Dussurgey me disant que pour la baisse des impots locaux on attendra 2019 et 2020…. on attend toujours…. Mais il est vrai que les promesses n’engagent que ceux qui y croient…. Les vaudais n’y croient plus. Ils payent chaque année plus.

D’un point de vue équipement, vous vous vantez de faire des écoles mais l’école de la décharge Gimenez est ce qu’elle est et en plus elle n’ouvrira pas en septembre 2020 et l’école du village n’est même pas budgétée en chiffre. Par contre on trouve une médiathèque dont le budget a déjà été augmenté de plus de 12%, un pétanquodrome pour 30 vaudais (d’ailleurs la commission de choix du maitre d’œuvre se réunira 3 jours avant le premier tour ce qui semble quand même hasardeux) et un équipement ville campus dont on ne sait pas à qui cela va servir.

D’un point de vue social, pour ce qui concerne les agents ville, l’absentéisme (39.000 jours d’arrêt en 2019) qui coute tant n’est que le résultat, pour partie, d’un management despotique de votre part des agents de la ville ; chacun se rappelle là le licenciement de 4 fonctionnaires municipaux victimes d’une chasse aux sorcières.  Mais le social c’est aussi le bien vivre en ville et là le quotidien n’a pas changé. C’est même pire. Les incivilités vont croissantes. La ville est toujours sale. Des écoles sont régulièrement confinées. Aucun quartier n’est plus épargné par les trafics.

 Enfin, et c’est je pense le pire, votre DOB nous fait passer à côté de l’essentiel, l’évolution du climat et donc la mise en place pour nous des conditions d’un vrai développement durable pour la ville.

* Chaque été est plus chaud que le précédent et vous agrandissez le rez de chaussée de l’hôtel de ville en ajoutant 100.000 de budget pour y installer une nouvelle clim et un nouveau chauffage. Ouille….

* On construit une nouvelle école soi-disant à énergie positive, passive, éco tout le tremblement et tout le monde se plaint qu’il y fait décidément beaucoup trop chaud l’été et beaucoup trop froid l’hiver. Aie… D’ailleurs votre bilan de 140 pages aurait pu se résumer à cela : une école très très chère en partie ratée et qui ne tient pas ses promesses.

* On construit un pétanquodrome fermé alors que l’on joue plus classiquement aux boules dehors et que quand il pleut….on fait autre chose ! Pour mémoire cet équipement va en plus couter 100.000 par an à la ville en maintenance (nous avons enfin le chiffre).

 J’ai bien cherché rien sur l’écologie, ni le développement durable… ou presque à part le PCEAT que vous appelez toujours PCET d’ailleurs et on a donc 6 lignes de bricoles sur 40 pages.

Vous êtes donc passé à côté du sujet là aussi. Les citoyens que nous sommes voient l’urgence, les politiciens que vous êtes jouent l’autruche.

Pour conclure, votre DOB nous fait passer à côté de l’essentiel, à côté d’une vraie vision d’un point de vue global. Quels sont les enjeux du futur pour les vaudais ? Avoir une ville équilibrée. Avoir une ville où il fait bon vivre dans un monde où il fait aussi bon vivre. Et là vous nous proposez quoi ? La même chose que d’habitude. On bétonne. On augmente les impôts. On travaille pour l’élection suivante et on ne tient pas ses promesses.

Voilà donc un DOB qui ne représente que le médiocre résultat d’un mandat d’une maire à peine à mi-temps. Nous voterons donc bien évidemment contre."

Stéphane BERTIN pour le groupe APVV.