Le budget 2019 en discussion au conseil de décembre dernier.

Lundi 7 janvier 2019.

Nous avons voté le 20 décembre dernier, en conseil municipal le dernier budget réalisable de cette mandature.

Ce budget était pour nous l'occasion de nous exprimer sur les choix faits par la majorité, et de faire un bilan de ce mandat qui entame sa dernière année pleine. Vous trouverez ci-dessous le texte reprenant ce sur quoi nous nous sommes exprimés.

L’année 2019 sera l'année de tous les dangers, de tous les excès…

C’est surtout pour nous l’occasion de commencer à nous retourner en arrière et dresser un bilan de ce qui était promis et va pouvoir se réaliser et, il faut le dire, le compte n’y est pas sur 4 points fondamentaux :

- Notre premier point commun était l'arrêt du centre aquatique pour donner la priorité aux écoles. Le centre aquatique a été stoppé mais il fallait rénover la piscine, rénovation qui ne fait même pas l'objet d'une ligne dans le budget, exprimé seulement dans un plan général de financement, et qui nous interroge sur sa réalisation qui devrait pourtant commencer, enfin, espérons-le en septembre prochain. Malheureusement le projet du centre aquatique a été vite remplacé par un projet tout aussi pharaonique, la médiathèque, récemment renommée maison de quartier. La Médiathèque sera d'ailleurs bientôt LE musée confluences de la majorité PS, le projet de tous les dépassements (+40% juste sur le lot gros oeuvre...., pas loin de déjà 2.000.000 d'euros de dépassement sans avoir commencé). Il faut avouer que cela commence fort et ne correspond pas dans sa dimension à ce que nous voulions, une maison de quartier avant tout !

- Notre deuxième point commun est les écoles. Or, un seul groupe scolaire sera fini dans l'année avec au moins 6 mois de retard, avec des dépassements records, et deux autres à peine effleurés, avec des problèmes de pollution qui laissent planer une épée de Damoclès sur notre tête quant à leur bonne réalisation. Nous sommes loin des engagements pris en 2014.

- Une dette qui explose avec à titre indicatif pour les emprunts : en 2015 : 5,3M€ ; en 2016 : 2M€ ; en 2017: 13M€; en 2018 : 10M€  et en 2019 : 11,4M€… et une capacité de désendettement qui se détériore. Nous avions demandé et souhaité que les impôts baissent. Nous en sommes très loin.

- Enfin, pour finir, une densification qui continue, 2 fois plus vite que partout ailleurs avec 400 logements nouveaux par an. Et nous persistons à dire que c’est trop, qu’une ville ne peut pas assumer 800 à 1000 nouveaux arrivants par an car cela impose plus d'écoles, des gymnases, des crèches, ... qu'aucune ville ne peut supporter. La maîtrise de la densification était notre cheval de bataille et le résultat est que Vaulx continue son rythme de construction effreiné !

Alors, en regardant tout cela, nous comprenons encore mieux pourquoi nous avons quitté la majorité en octobre dernier. Nous n’avons pas dévié de notre objectif : faire des écoles, mais les faire bien et dans des conditions optimales. Nous nous étions engagés à baisser le taux d’imposition mais ce budget montre qu'il n’en est plus question.......

Alors reprenons maintenant plus en détail ce fameux budget qui nous a été soumis :

  • D’abord et toujours, la majorité municipale maintient ou pense qu'elle va maitriser les dépenses de personnel. Pourtant, elle annonce +2.200.000 d'euros du fait de l’absentéisme (44 jours en moyenne par an, soit plus de 2 mois ! +20% sur les maladies ordinaires en 2ans ! 2,2M€  de coût en remplacement/an), des effectifs supplémentaires en police, 30 postes, mais dans le DOB, que 15. Un directeur de service qui a été licencié mais qui va nous coûter 1,5 fois son salaire. Les 27 autres postes supprimés ne feront pas faire d'économie car ils n’étaient plus occupés, une personne recrutée encore récemment à la communication,... D’ailleurs la communication : 22 personnes au service communication, et 16 pour le service "Evènements et protocole" !!! Ces deux services représentent 4% de la masse salariale et dans le fonctionnement, on retrouve le même niveau de dépenses en flyers et catalogues que 2017, l'année du bilan de mi-mandat! 150.000 euros de catalogue et imprimés. 33.000 pour les activités fêtes et cérémonies. On comprend où sont vos priorités ...
  • Sur les taxes d’habitation et foncières soit disant non augmentées, n’oublions pas que l’indice, lui va augmenter de environ 1,5%. Donc le montant des impôts locaux va progresser de 1.5% et non pas être stable.
  • Ensuite, se pose la question de tous les projets non prévus : achat de 2 appartements au château à des prix plutôt immodérés, un terrain cédé pour une bouchée de pain à Goulard, un hôtel acheté à prix élevé et une démolition non budgétée.
  • Pour finir, un excédent prévu positif, mais qui nous interpèle. Ce qui est clair, c’est que 31.000.000 d'euros d’investissement réel pour seulement 26.200.000 euros de recettes réelles, c’est un gros écart. En 2017, l’écart  n’était que de 2.300.000 euros compensable par l’excédent de l’année précédente. Et si nous n’avions pas d’excédent suffisant pour 2018?

Et parce que la situation financière de la ville interpelle, il s'avère aussi que les entreprises se plaignent de ne pas être payées. Il faut dire que les prêts de trésorerie faits par la majorité actuelle pour assurer les fins de mois ne nous rassurent pas.

En conclusion, nous ne pouvons pas cautionner le budget 2019 proposé qui est tout sauf ambitieux, tout simplement irréaliste, qui ne tient pas compte des réalités, comme une sorte de fuite en avant… Peut-être est-ce parce que cette majorité est en campagne électorale pour 2020 et qu'elle a déjà oublié qu'elle avait une ville à gérer avec les deniers des Vaudais.

Christine BERTIN (extrait de l'intervention en conseil municipal le 20 décembre 2018).

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014