Le plan de mandat 2020-2026 de la maire : rien de neuf à part de la comm!

Samedi 27 mars 2021.

Lors du conseil de jeudi soir je suis intervenu sur le plan de mandat présenté par la maire de Vaulx-en-Velin; vous pouvez retrouver le texte de mon intervention ci-dessous.

"Vous nous présentez ce jour votre plan de mandat. Ce plan de mandat correspond peu ou prou à votre projet. Alors nous nous posons la question : quel est son intérêt ? Nous ne le voyons pas vraiment mais peut-être pourrez-vous nous l’expliquer.

Il aurait été utile de présenter un plan de mandat s’il y avait un plan. Un plan avec une programmation détaillée et un projet vraiment partagé par l’ensemble des élus de la majorité. Nous aurions pu comprendre l’intérêt d’un tel sujet si chaque élu avait pris la parole l’un après l’autre pour expliquer pourquoi il ferait cela puis cela et pourquoi pas autrement.

Là dans les faits nous avons un catalogue qui va surement faire l’objet d’une belle publication tirée à 20000 exemplaires pour faire de la promotion et de la pub. L’argent pourrait ma foi être beaucoup mieux utilisée.

Parlons toutefois de ce document et revenons sur deux sujets.

Le premier, cœur de tout, c’est la réalisation des promesses.  Comme disait Jacques CHIRAC « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ».  A ce sujet vous vous êtes toujours gargarisée à chaque Débat d’orientation budgétaire, sur votre taux de réalisation, je vais me permettre de revenir dessus :

Vous parlez d’un montant investi par rapport à un montant budgété. Néanmoins, je vais plutôt vous parler de choses concrètes, qui ne sont pas des finances, mais de ce qui est sorti de terre.

3 écoles sur le précédent mandat… dont une où le financement était programmé par la précédente équipe : l’école Beauverie. Décision du lancement en CM du 29 sept 2015. 11,7 Millions d’euros budgété en novembre 16 et au final, un équipement construit et livré en 2018 pour 18,9 Million d’euros, soit 60% de plus qu’initial ! et tous les déboires qu’on a connus ! Avec des condamnations, un chantier arrêté par l’Inspection du Travail et la Justice.

Le pire c’est le GS Katherine Johnson. Lancé le 28 avril 2016, on achète précipitamment un terrain, et on budgète en février 2017 une école pour 10M€ HT de travaux et 2M € HT de terrain. Sauf qu’on achète un terrain en prenant sous notre responsabilité sa dépollution, pour 1,7M €. Mais la dépollution n’a pas couté 300K€…mais bel et bien 1.200.000 euros HT de plus du fait que ce terrain est pollué. Et ce n’est pas fini. Nous passons encore des avenants aux entreprises sur le vide sanitaire, celui qui permet d’évacuer les gaz encore en décembre dernier… Elle n’est pas finie… cette école. Vous annoncez d’ores et déjà un budget de construction pour 12,5M€, soit 2,5M€ de plus, donc au total, pour l’instant quelques 15M€ pour 12 à l’origine, soit 25% de plus !!!

Puis l’école Cartailhac crée le 4 février 2016. Ce n'est toujours pas commencé. Mais, oui, vous allez la faire sur le mandat… enfin, peut-être on espère avec près de 10 ans de retard.

Enfin la piscine, là, ce sont les entreprises qui ont fait défaut. Résultat : débuté en juin 2018, 3 ans après, nous n’avons qu’une carcasse vide et rien qui commence. Prévu, selon nos informations (enfin celles que vous avez donné au club de natation) pour 2022, on attend de voir.

Malgré tout, vous affichez fièrement un taux de réalisation de 80% mais vous ne respectez pas ce que vous indiquez dans les budgets : à titre d’exemple : la rénovation de l’Hôtel de ville, même pas budgété en mars 2019 et en avril 2019, vous balancez 1,2M€ pour refaire une entrée. Idem pour l’achat d’un terrain au sud pour créer un espace vert… en fait, vous dépensez l’argent, mais pas sur ce qui est prévu. Du coup, pas de report, et des délais qui trainent.

Ce n’est pas cela, de la bonne gestion. Les délais explosent et les budgets aussi. C’est de la gestion en mauvais père de famille ; c’est de la gestion opportuniste à coup de millions pour faire votre promotion

Mais parlons plutôt d’avenir plutôt que de nous lamenter sur votre mauvaise gestion. Cela ne risque pas de changer.

Nous aurons surement une piscine rénovée. Mais quand ? On ne sait pas. Pour combien de dépassement ? On ne sait pas. Mais on sait que ce sera déjà beaucoup plus puisque sans avoir commencé, nous sommes déjà à +25% !

On voit donc bien que la gestion des investissements ce n’est pas votre fort. Et que la programmation de bons et beaux projets, ce n’est pas pour les vaudais ! A moins qu’ils se mettent tous à la pétanque ou bien décident de venir habiter dans l’Hôtel de Ville.

Mon deuxième point concerne donc le projet majeur de ce mandat :  la ZAC du MAS. Elle aurait pu commencer en 2018, mais elle a été retardée pour construire la médiathèque, un autre équipement qui a dérivé (de 16,5M€, on est déjà à 18,4Me), elle aussi d’ailleurs.

C’est une bonne nouvelle. Cette ZAC était attendue depuis 20 ans. Elle a diminué en nombre de logements, en particulier sur les logements sociaux, garantie d’une meilleure mixité sociale sur le quartier. Elle devrait comprendre un gymnase, mais si je le vois sur votre DOB, je ne le retrouve pas dans la convention ANRU. Pourquoi ? De la même façon, rien non plus sur le campus !

Je vais le redire parce que je suis assez fière d’avoir poussé l’idée : mettre un campus au cœur du mas, qui était, la façon dont je l’avais imaginé et validé par le président des universités en 2015, était un campus dédié aux licences pro, appuyées par des entreprises. Or, vous avez réservé un emplacement, comme le gymnase d’ailleurs. Sans plus. Et pourtant : faire venir des étudiants de toute la France sur le Mas, cela a du sens pour véhiculer cette nouvelle image de notre ville ! Cela aurait permis aussi à nos jeunes de s’ouvrir sur l’extérieur. Au lieu de cela, vous avez transformé l’idée de lien avec la Doua sur un continuum entre l’ENTPE/ENSAL et la Doua, en oubliant ce futur campus. D’ailleurs, et c’est assez scandaleux, vous financez l’extension de ces deux écoles et c’est du budget que vous prenez de l’ANRU mais pas pour les Vaudais ! le pire, c’est que vous ne mettez pas ces installations au Mas, mais juste à coté du campus des 2 écoles !

En troisième point, je vais revenir sur la sécurité. Vous vous faites une belle campagne dans les magazines people pour votre future potentielle carrière de première secrétaire du PS en vous enorgueillissant que vous maitrisez la sécurité à Vaulx ! mais Madame, vous promenez vous souvent à Vaulx et en particulier à pied, en dehors des visites ministérielles multiples qui faussent la réalité, vu la sécurité qu’il y a à ces moments-là ?  Vous devriez, Madame. Les dealers sont présents dans tous les quartiers (20 points de deals selon nos derniers calculs.  Les rodéos sont aussi dans tous les quartiers. Avant, nous avions surtout des motos ou quads. Maintenant, nous avons aussi les grosses voitures qui s’amusent à faire vrombir les moteurs. Et donc vous vous gargarisez de maîtriser la sécurité. Alors oui, vous avez investi. On ne peut le nier. Mais vos policiers municipaux, ils font quoi exactement ? De la médiation, Certainement. Mais vous n’avez pas résolu les problèmes. En attendant, les boites à livre sont brulées par ces dealers. Mais tout va bien, Madame. La MJC a failli bruler la semaine dernière. Mais tout va bien, Madame, un gamin se fait renverser par un motard… mais tout va bien, Madame, vous maitrisez, Madame. Il serait peut-être temps, avec tous les moyens que vous avez mis, que vous arrêtiez de faire de la communication et que vous demandiez des actions. 

Les vaudais vous attendent sur les réalisations. Ils vous attendent sur la vie quotidienne. Nous aussi et pour l’instant après 7 ans tout le monde reste sur sa fin."

Christine BERTIN.

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook