La gratuité de la cantine simple outil de propagande électorale.

Mardi 16 février 2021.

Lors du conseil municipal de jeudi dernier, je suis intervenu au sujet des cantines scolaires vaudaises.

Vous pouvez retrouver ci-dessous le texte de mon intervention.

"Cette communication est un bilan de la gratuité de la cantine du mois de mars 2020 jusqu’au 4 janvier 2021.

Dans un premier temps, nous pouvons nous poser la question pourquoi ? Pourquoi avoir fait la gratuité pendant cette période, période qui tombe en pleine campagne d’élection municipale et l’arrêter au 4 janvier 2021 alors que la crise sanitaire est toujours là et que de nombreux vaudais sont toujours en situation précaire.

Ne soyons pas aveugle, la majorité a profité de la crise pour faire la promotion de sa campagne électorale. Comme on dit "elle a surfé sur la vague".

Pourquoi ne pas continuer cette gratuité pour les ménages les plus modeste et non pris en charge à 100% par des associations et acteur professionnel notamment les tranche A, B et C ? Est-ce que financièrement c’est faisable ? Ou plutôt faire ce que l'APVV avait proposé en juin : étudier chaque cas et proposer de continuer à faire la gratuité pour les familles qui sont dans le vrai besoin, suite à un chômage auquel ils n’arrivent ponctuellement pas à faire face ?

De plus, est-ce que cette décision de gratuité n’a pas été un peu rapide et les conséquences pas toutes prisent en compte.

En effet, cette décision a tellement été rapide, que la logistique pour la mettre en place en septembre, n’était pas au rendez-vous. On rappellera aux vaudaises et aux vaudais le manque d’effectif lors du temps de la cantine, les durées de repas grandement diminuées (15 min) pour les dernières classes de primaire mangeant à la cantine, cela pour être en accord avec les mesures sanitaires à l’école et les horaires des cours.

Sans compter certaines écoles où il ne restait plus que des entrées ou des desserts pour ceux qui mangeaient au dernier service !

Je vais quand même finir sur une note positive : le nouveau prestataire de livraison des repas scolaires la société SHCB qui s’engage à respecter un cahier des charges indiquant la provenance et la qualité des produits.

Manque plus que l’avis de nos gouteurs en herbe."

Audrey WATRELOT.

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook