Un pétanquodrome de 4.000.000 d'euros pour 30 vaudais.

Vendredi 30 octobre 2020.

Le dernier conseil municipal s'est déroulé le jeudi 2 octobre. A cette occasion, nous avons une nouvelle fois dénoncé ce projet, hors de propos, de pétanquodrome.

Vous trouverez ci-dessous, notre intervention à ce sujet.

"Apparu au détour d’un conseil municipal fin 2018, ce projet consiste en la construction, EN BORDURE DE ZONE MARAICHERE d’un bâtiment industriel classique qui contiendra 16 pistes de jeu intérieur (+12 pistes extérieures), d’une tribune de 150 places et des locaux divers tels que club house, accueil, bureau, vestiaires,..

Donc, ce pétanquodrome, parce que c’est bien cela qui apparait sur le plan, permettra au club de bénéficier pour la seconde fois en 6 ans de locaux et pistes neuves, les dernières ayant été faites en 2015 lors de la rénovation de l’école Grandclément sur le terrain situé entre l’école et le gymnase Roux.

Pour rappel, ce projet de pétanquodrome, pour les nouveaux élus, était arrivé en 2014 parce que la fédération de pétanque proposait de financer 100% d’un équipement, pour peu qu’on lui donne un terrain. D’ailleurs, il y a deux ans, c’est la fédération d’escalade qui était prêt à financer une salle de bloc. Mais là, rien. Il était logique alors d’y répondre favorablement dans les deux cas. Depuis, plus la moindre aide pour la pétanque mais on continue.

J’ai en particulier quatre points qui posent question sur ce sujet :

1)   Le budget qui explose ! 100% financé par la ville donc ! Lors du conseil municipal du 18 décembre 2019, vous nous annonciez un budget de travaux de 2.750.000 euros TTC (avec une tribune de 250pl) ; ce budget est aujourd’hui de 3.180.000 euros TTC auquel il faudra ajouter le terrain et les honoraires et suppléments. Nous serons donc plutôt autour de 4.000.000 d’euros pour un équipement qui va servir à une trentaine de vaudais (120 licenciés) et qui en plus voit ses tribunes réduites à 150 places. C’est bien cher pour 120 licenciés, essentiellement adultes, et peu de vaudais. Et que vont couter les frais de fonctionnement ?

2)   Le dimensionnement de ce projet. S’il s’agit de répondre aux besoins quotidiens du club, il ne semble pas que le site actuel soit surchargé. Une centaine d’adhérents, dont 30 vaudais, cela se gère sur le terrain actuel qui n’est jamais complet. Par contre s’il s’agit d’avoir un site de renommée nationale où l’on peut organiser des championnats internationaux comme cela est le cas en octobre depuis 5 ans, cela se discute. Mais alors dans ce cas c’est trop petit et il n’y aura ni suffisamment de pistes, ni suffisamment de stationnements. Et nous devrons quand même utiliser tous les ans 50.000 euros pour financer l’International de pétanque au centre-ville. La question de la mutualisation des moyens revient alors de nouveau ! Bref, ce projet ne correspond à rien. C’est soit trop petit, soit trop grand et bien cher, 4 millions d'euros, pour la seule pétanque.

3)   Il se pose aussi la question des équipements sportifs sur la ville.  Nous connaissons les quartiers en expansion, nous connaissons les équipements municipaux avec leurs forces et leurs faiblesses et tout le monde s’accorde sur le fait que nous avons un déficit en équipements sportifs. Vous avez fait une étude par un cabinet extérieur l’année dernière, présentée aux clubs, mais très creuse, d’après les présidents. Pourtant, ces derniers ont plein de sujets connus prioritaires pour les clubs : des tribunes pour le stade Aubert, la rénovation des locaux des clubs de foot, la création d’un mur de bloc pour l’escalade, l’extension du Palais des sports (pour les clubs de sports de combat ou de l’haltérophilie), sont entre autres et la liste est longue, des projets dans les cartons depuis des années et connus. Mais pas un pétanquodrome ! Pourquoi dès lors utiliser plus de 3.725.000 d’euros pour un projet non prioritaire, non inscrit, non prévu, pour les clubs tous rassemblé ? Personne ne comprend. Vu les plans, la mutualisation va peut être pouvoir se faire avec le tir à l’arc, mais à part cela, je ne vois pas ! a moins d’imaginer un plancher amovible sur le gravillon.. bref… rien de possible !

4)   Pour finir, je voulais aborder la question du lieu de réalisation d’un tel équipement. En ce lieu il y a actuellement une forêt sauvage, un vrai refuge de biodiversité pour de nombreuses espèces autant de faune que de flore. Les 10.000 m² vont être artificialisés pour une grande partie d’entre eux. Et cela ne peut pas correspondre aux axes de la politique actuelle de préservation de l’environnement.

Je vous propose donc chers collègues, comme nous l’avons déjà demandé fin 2019, de surseoir au vote de ce projet et de relancer une concertation avec le plus grand nombre de sportifs, d’enfants et parents et de s’appuyer sur les clubs sportifs et d’en discuter tous ensemble plutôt que de gaspiller l’argent des contribuables vaudais."

Malheureusement la majorité municipale a voté Pour et poursuivra donc ce projet idiot contre toute logique.... à moins que....

Christine BERTIN pour le Groupe Agir Ensemble Pour Vaulx-en-Velin.

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Archives municipales 2014

Lien Facebook